Articles

Rabat-Kénitra: la BP veut stimuler l'investissement dans la région

Auteur : Le 360 | 08/12/2016 09:54

Rabat-Kénitra: la BP veut stimuler l'investissement dans la région


Lors d'une réunion restreinte à laquelle Le360 a pu assister en exclusivité, la Banque populaire de Rabat a rassemblé une soixantaine d'opérateurs et décideurs économiques pour débattre des moyens de stimuler l'investissement dans la région.

C’est une démarche assez inédite celle qu’a entamée le groupe BCP via les Banques Populaires Régionales pour redynamiser l’investissement dans certaines régions phares du Maroc.

Mercredi 8 septembre, hommes d’affaires et opérateurs économiques de la région Rabat-Kénitra étaient en effet invités à une réunion assez spéciale avec les représentants de la Banque Populaire Régionale (BPR), ainsi qu’avec le PDG du groupe BCP, Mohamed Benchaâboun. L’objet de la réunion n’était pas de proposer à ces opérateurs de nouvelles offres de financements ou commerciales, mais plutôt de débattre des moyens à même à stimuler l’investissement, et partant, le développement dans la région de Rabat-Kénitra.

 

La BPR Rabat-Kénitra veut ainsi créer un déclic permettant à cette région d'avoir enfin un rythme de croissance digne des grandes villes économiques, car elle regorge de potentialités.

 

Il est vrai que Casablanca-Settat reste de loin le principal contributeur au PIB national, et que des régions comme Tanger-Tétouan sont aujourd’hui très en vue en raison du potentiel de développement qu’elles affichent. Cependant, il faut aussi garder en tête que Rabat-Kénitra est également une région qui contribue considérablement au PIB national, en dépit de l’image administrative qui la caractérise. A titre d’illustration, il suffit de rappeler les derniers chiffres du Haut Commissariat au Plan qui classent Rabat-Kénitra comme deuxième ville en terme de contribution au PIB, avec une part de plus de 16%.


Par ailleurs, comme l’ont rappelé les responsables de la BPR Rabat-Kénitra, d’importantes opportunités existent dans la région dans des domaines très variés. En plus de l’industrie qui devrait connaître un véritable boom durant les prochaines années avec le lancement de l’usine PSA et l’écosystème qui s’en suivra, les villes de Rabat et Salé abritent aujourd’hui plusieurs projets qui devraient booster les activités touristique et culturelle. Ceci sans parler du secteur du commerce et des services qui a toujours été un moteur pour la croissance dans cette région.

 

La BPR appelle donc aujourd’hui les différents opérateurs économiques et hommes d’affaires à saisir ces opportunités en renforçant leurs investissements et en créant une nouvelle dynamique de développement accéléré dans la région.